Cas d'étude
Gestion

Spécialiste en patrimoine culturel bâti

Ce cours, pensé par des experts reconnus dans les thématiques abordées, s’adresse à des artisans entrepreneurs en quête de perfection dans leur domaine. Les intervenants, de leur côté, sont des experts en histoire de l’art, en science des matériaux et autres spécialisations de restauration de constructions anciennes.

Les chartes de Venise et de Nara sont fondamentales pour toutes personnes intéressées à intervenir sur le patrimoine culturel bâti. Ayant servi de base pour la rédaction des « Principes pour la conservation du patrimoine culturel bâti en Suisse » (Commission fédéral des monuments historiques, 2007), elles fixent les grands objectifs déontologiques vers lesquels tendre. Le patrimoine bâti, à l’instar de l’énergie ou de l’aménagement du territoire, relève d’une politique publique. S’il est aussi pensé et étudié dans les universités (pour ne donner que cet exemple) c’est avant tout par le biais d’une certaine politique qu’il est vécu au quotidien par la population. Il est dès lors fondamental, dans toute formation à son sujet, d’accentuer cette dimension et de rappeler quels sont les mécanismes de toute politique publique.

La spécialisation proposée ici ne vous offre aucune recette toute faite, mais vous invite à vous (ré)approprier les traditions constructives et à les replacer au centre du processus de construction. Au terme de ce cours, vous aurez acquis une compétence d’analyse de l’état hérité « le bâtiment tel qu’il est », sans jugement de valeur, vous permettant d’établir un diagnostic d’intervention étayé et parcimonieux. Cette formation s’achemine vers un format de cours-séminaire dans lequel une participation active est exigée. Avec les « études de cas » les participants auront l’occasion de s’approprier la matière théorique en la confrontant à leur réalisation, sous forme de présentation orale devant la classe et un jury composé de spécialistes et représentants du patrimoine Romand.

Prix selon le statut de l’entreprise

En CHF, hors taxes, sous réserve de modification
Coopérateur + 5'350.-
Coopérateur 6'240.-
Autre 7'600.-

Objectifs

Renforcer l’aptitude des participants à intervenir sur le patrimoine culturel bâti au travers de cas théoriques et pratiques, notamment :

  • Approfondir les connaissances générales sur la gestion et l’appréciation du patrimoine et aiguiser la réflexion personnelle sur le sujet.
  • Donner aux artisans et mandataires spécialisés les moyens, les codes et les arguments pour dialoguer avec les autorités de surveillance, se faire accepter comme partenaires et finalement remporter les marchés.
  • D’une part, apporter aux participants des connaissances spécifiques aux constructions anciennes et, d’autre part, entraîner et améliorer leur savoir-faire manuel.

Public cible

  • Professionnels titulaires d’un CFC dans un métier de la construction ainsi que d’un brevet ou d’une maîtrise dans leur domaine.

Conditions d'admission

Les candidats devront soumettre un dossier composé des éléments suivants :

  • Lettre de motivation
  • Curriculum vitae
  • Copie CFC, brevet, maîtrise ou titre jugé équivalent.
  • Références de chantiers sur des objets du patrimoine culturel bâti

Une première sélection sera opérée par un jury sur la base des dossiers remis.

Certification

  • Certificat FVE en cas de réussite et référencement
  • Attestation de participation en cas d’échec
  • Taux de présence de 80% minimum requis pour l’obtention du Certificat

Sessions

Automne 2025 (15 places disponibles)

Dates

Planning dévoilé courant 2024

Lieu

  • Ecole de la construction – Route Ignace Paderewski 2 – 1131 Tolochenaz
  • Diverses salles selon visite des monuments historiques
  • Monuments historiques et chantiers situés dans le canton de Vaud

Délai d'inscription

  • 1re août 2025

Renseignements

formationcontinue@fve.ch

021 632 12 40